top of page

PÉRIPLE
OU LA NOSTALGIE D'UNE MONTAGNE (2024)

RÉCIT THÉÂTRAL, SONORE, PHOTOGRAPHIQUE ET PAYSAGER

Pointe de Sales vue depuis le Fay. Sixt Fer-à-Cheval. Un hiver au début des années 60. Capture d’écran film 8 mm. Archive Marcel Denambride.

En août 2022, naît mon fils. Nous choisirons comme prénom celui d’Anselme. Prénom rare, sa popularité se manifeste principalement dans le département de la Haute-Savoie. Dans les Anselme, on recense Anselme Baud, guide de montagne et précurseur du ski extrême dans les années 70. Je m’étonne moi-même de transmettre un prénom si évocateur de mes origines, moi qui suis née et ai grandi à Sixt-Fer-à-Cheval, village savoyard « authentique ». Si loin du tumulte de la ville, je fuis cette bourgade à l’âge de dix-sept ans, alors convaincue que mes idéaux ne trouveront pas d’échos dans l’amphithéâtre rocheux de ces hautes montagnes. D’ailleurs, mes aïeuls avaient déjà fait le voyage vers Paris un siècle avant moi.

En octobre 2022, mon père me partage sa dernière production. Régulièrement, il monte et remonte ses vieux films 8 millimètres qu’il a numérisés. Il s’applique à chaque fois à réaliser une bande son mixant sa playlist du moment et une voix off, la sienne, ajoutant ainsi explications et émotions à ses images à l’origine silencieuses. En revoyant ses films 8 millimètres réalisés au début des années 60, alors qu’il était officier radioélectronicien de la marine marchande, et qu’il débarquait de contrées lointaines pour quelques semaines de vacances, il m’est apparu que ceux-ci constituaient à la fois une archive familiale, mais aussi un précieux témoignage sur un paysage. Ces images muettes ont marqué le point de départ de l’écriture d’un récit au croisement de l’intime et du social, qui interroge le sens du mot « protéger » dans un contexte de fin du monde.

Zozo, une randonneuse photographiant. La Cathédrale. Sixt Fer-à-Cheval. Début des années 60. Capture d’écran lm 8 mm. Archive Marcel Denambride.

Périple ou la Nostalgie d’une Montagne est un voyage spatial et esthétique dans ma mémoire et les récits d’un territoire. Le point de départ de cette histoire sont les vieux films 8 millimètres de mon père tournés dans les années 60, et mes journaux extimes : ceux d’une enfant du pays née dans les années 80, puis d’une mère en 2022 s’interrogeant sur quels paysages traversera son fils dans les années 60 de cet autre millénaire. C’est peut-être de la nostalgie d’une montagne dont il est question.

Périple ou la Nostalgie d’une Montagne s’écrit au travers de nombreux entretiens menés lors d'une phase d’enquête. S’installer quelque temps, s’immerger dans la réalité concrète et physique d’un territoire, observer les lieux, fabriquer des rencontres avec les paysages et ses acteurs pour inventer une proposition spectaculaire qui ne perturbe pas un écosystème protégé et le révèle autrement. 

Tenant dans nos sacs à dos, Périple ou la Nostalgie d’une Montagne est un spectacle en itinérance qui se diffuse dans les zones de montagne. Nous allons à pied à la rencontre des randonneur·euse·s et autres usagers de ces espaces. Ces rendez-vous publics sont appréhendés comme des moments hors du temps pour partager ensemble une expérience théâtrale, sonore et visuelle dans l’espace de la montagne. Périple ou la Nostalgie d’une Montagne se joue en fin de journée, au seuil du refuge. Un groupe de spectateurs est invité à une courte veillée d’avant repas dont je suis la conteuse. Ce récit oral croise journaux extimes, paroles enregistrées, images filmiques et photographies vernaculaires. Les spectateurs observent en même temps le panorama qui les entoure et dans lequel jaillissent au lointain de courtes apparitions théâtralisées ou chorégraphiées, interprétées par Suzanne Dubois. Dans une ambiance proche du spectateur, la création sonore met en relation la conteuse que j’incarne et l’espace dans lequel se meut la comédienne. Entouré de sommets, j’imagine ce moment comme une plongée sensible dans un paysage, une invitation à l’écoute et à la contemplation, jouant aussi sur les registres de la surprise et du décalage. Périple ou la Nostalgie d’une Montagne révèle un autre état du théâtre, celui qui se joue dehors, qui fait corps avec l’espace, et nous rappelle notre propre fragilité.

EQUIPE

Autrice, metteure en scène : Alix Denambride

Créateur sonore : Alban de Tournadre

Photographe : Sébastien Normand

Chargée de l’administration et de la production : Léa Jousse

Avec Alix Denambride et Suzanne Dubois

 

COMPLICES


Bouvet Nathalie, Gardienne du Refuge des Fonts

Deffayet Jean-François, Conteur
Denambride Pierre, Responsable du service des pistes à Flaine (Le Grand Massif)
Durgnat Sabrina, Guide du Patrimoine Savoie Mont Blanc

Feugueur Marlène, Gardienne du Refuge de Sales
Gosset Hubert et Sylvie, Gardien·ne·s de la Buvette du Boret

Miramand Frank, Animateur-Nature de la Réserve Naturelle Nationale de Sixt Fer-à-Cheval
Moccand Pierre, Maire de Sixt-Fer-à-Cheval de 1989 à 2001, puis de 2008 à 2009

Pemba Sherpa, Sherpa et Aide-gardien au refuge du Grenairon
Rezette Christophe, Guide de Haute Montagne
Richard Cassina Karine, Exploitante agricole de La Bergerie du Lochet
Scuri Nicolas, Moniteur ESF, membre des associations culturelles le Groupe folklorique « Prazon », la Fête de la Terre et Lou Batioré
Scuri William, Président de la Société de Chasse St Hubert

Van Rijswijk Thibaut, Garde technicien de la Réserve Naturelle Nationale de Sixt Fer-à-Cheval

PARTENAIRES

La Réserve Naturelle Nationale de Sixt Fer-à-Cheval et la Maison de la Réserve / Le Refuge de la Vogealle / Le Refuge des Fonts / Le Refuge du Grenairon / Le Refuge de Sales / Le Refuge Alfred Wills à Anterne / La Mairie et l’espace culturel de Sixt Fer-à-Cheval / L’école de Sixt / Haut-Giffre Tourisme

SOUTIENS

La Compagnie sous X a obtenu pour cette création l’aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes « Culture en territoire : Création contemporaine et patrimoine », l’aide aux compagnies professionnelles du Département de La Loire (42) et est également soutenue par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre d’une Convention Pluriannuelle d’Objectifs.  

DIFFUSION

Le 6 août au Refuge des Fonts à 17h

Le 8 août au Refuge de Sales à 17h

Le 10 août au Refuge Alfred Wills à 17h

Le 12 août au Refuge de la Vogealle à 20h

Le 14 août au Refuge du Grenairon à 17h

Capture d’écran 2021-07-22 à 10.51.30.png
DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.jpg
LOGO_REGION_CMJN-LOGO_BLEU-GRIS.jpg
logo_departement_2015_quadri.jpeg
Logo mairie Sixt_2015.JPG
Espace culturel de Sixt Fer-à-Cheval.jpg
logo_asters jpeg.jpg
Refuge Alfred Wills.png
LOGO jpeg.jpg
Refuge des Fonts.jpg
HAUTE SAVOIE-BLANC.png
Refuge du Grenairon.jp2
Refuge de la Vogealle.jp2
bottom of page