HUIT CALIBRES, UNE CARTOUCHE DE GITANES, UN MICRO

©Sébastien Normand

Nous sommes le 19 décembre 1985. Eric Piollé prend l'antenne du JT de FR3 Pays de la Loire. Il évoque les dernières informations concernant la prise d’otage à la cour d’assises de Nantes qui a commencé le matin même, vers 11h. Trois malfaiteurs ont exigé la présence d'une équipe de télévision. Changement de décor. Gros plan sur une grenade. Apparaît alors un homme brun, moustachu, au physique émacié. Il porte un costume bleu et une paire de Ray Ban Aviator. Cigarette à la main, il se place devant les jurés : "Quel effet ça vous fait d'être venu pour juger un homme et d'être jugé à votre tour?". Silence. 

Celui qui s’exprime s’appelle Georges Courtois. Jugé pour une affaire de braquage, il va garder une trentaine de personnes en otage pendant plusieurs heures sous l’œil de la caméra et au micro des journalistes. 

 

Impressionnés par le personnage, son acte, mais aussi saisis par la richesse narrative des séquences tournées par l’équipe de télévision, les auteurs Alix Denambride et Emmanuel Vigier ont amorcé un processus d’écriture basé sur une recherche documentaire dont le point de départ est une traversée des rushs de l'équipe de FR3 lors des 35 heures de prise d'otage.

Cette écriture autopsique interroge en toile de fond les métiers du journalisme et de la mise en scène. Comment se pratiquaient-ils dans les années 80 ? Que sont-ils devenus aujourd’hui ? Qu’est ce qui, dans cet évènement, est annonciateur d’un inéluctable bouleversement ? 

"Nous ne pouvions nous soumettre à un pouvoir qui ne tenait son autorité qu’au travers des exactions qui se commettaient quotidiennement et nous allions faire la démonstration que les rôles pouvaient être inversés, d’un moment à l’autre, non seulement dans une cour d’assises, mais partout ailleurs."

Georges Courtois

EQUIPE

Autrice, metteure en scène : Alix Denambride

Auteur, réalisateur : Emmanuel Vigier

CO-PRODUCTION

 

3 bis f – Lieu d'Arts Contemporains –  Aix-en-Provence (13) 

Château de Goutelas – Centre Culturel de Rencontre  – Marcoux (42)